/>
30 Grande Rue Chauchien, 71400 Autun
Disponible de 9h à 18h
06 45 83 74 51
Fajardie Hypnose Autun
Hypnothérapeute et formateur en hypnose à Autun
30 Grande Rue Chauchien, 71400 Autun
 
Disponible de 8h à 18h
 
06 45 83 74 51
 
Fajardie Hypnose Autun
Hypnothérapeute et formateur en hypnose à Autun

3 Raisons de Rater son Induction en Hypnose

Les 3 principales raisons pour lesquelles les inductions en hypnose échouent

 

De fausses idées circulent sur les inductions hypnotiques et leurs fonctionnements. 

 

La plupart des hypnotiseurs considèrent les inductions comme des techniques et se demandent s'ils ont choisi la bonne technique d'induction pour une personne en particulier. 

 

Cela conduit les hypnotiseurs à rechercher « l’induction parfaite », celle qui «résoudra» le problème qu'ils avaient en hypnotisant ce client. Ils veulent «l'induction» qui fonctionne à tous les coups - l'induction qui leur donnera confiance en hypnotisant les gens quelque soit la personne. C’est oublier l’alliance « humaine » qui existe dans un accompagnement ou un show.

 

Mais il y a une autre façon de voir les choses…

Une induction n'est pas quelque chose que vous faites à quelqu'un. C'est quelque chose que vous faites avec quelqu'un. 

 

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles les hypnotiseurs échouent avec les inductions? 

 

>>//Se former aux inductions rapides et instantanées en ligne>>//

>>//Se former aux inductions rapides et instantanées en présentielle>>//

 

 

Nous pouvons y voir 3 raisons

# 1: Un entretien pré-inductif « raté »

Cette étape est plus importante que l'induction que vous voulez utilisez !  Elle intervient après l’anamnèse.

Mettez les gens à l'aise avec l'idée de l'hypnose, rassurez-les et amenez-les à comprendre et à s'engager dans le processus et l’expérience,  et dès lors,  vous avez déjà un bon départ. 

Utiliser un langage hypnotique à bon escient pour distiller de façon informelle une transe. Un bon entretien de pré-induction ne doit pas être long, mais efficace. 

Il est également bon de leur faire savoir exactement ce qu'ils doivent faire pour réussir. Si vous leur demandez de détendre leur bras d'une certaine manière, assurez-vous de le démontrer (prétalk et suggestion indirecte non-verbale en mimant ce qu’on attend). Assurez-vous qu'ils peuvent le faire aussi. 

Si vous voulez qu'ils pensent d'une certaine manière ou fassent quelque chose de spécifique, expliquez-le et si possible, démontrez-le à chaque fois. Lorsque les gens savent ce qu'ils sont censés faire et sont prêts à le faire, votre taux de réussite augmente considérablement.

L’autre étape, bien souvent négligée des collègues praticiens en hypnose, sont les exercices de suggestibilités. Et pourtant, ils sont la « conclusion » des premières étapes (accueil, anamnèse, prétalk) et permettent de récolter des informations tellement importantes pour adapter son accompagnement (alliance ? confiance ? leading ?)

>>//exercices de suggestibilités>>//

# 2: Manque de flexibilité (par l'hypnotiseur)

Les gens sont comme des danseurs. Chaque danseur a ses propres capacités et caractéristiques. Chacun répond de manière unique. Si vous êtes bon, vous serez en mesure d'accepter cela dans la foulée et de « danser » avec votre personne à hypnotiser. Il ne faut pas vraiment connaître de nombreuses inductions pour couvrir la plupart des bases. Et si vous connaissez les inductions de style Ericksonnien, vous n'avez vraiment rien à mémoriser. Vous pouvez simplement commencer à parler «comme un Erickson» et renforcer tout ce qui mène à la transe. Ajouter à ça, les inductions rapides et instantanées, cela permet de gagner en confiance.

Je suppose que la plupart des hypnotiseurs pourraient très bien faire avec trois bonnes inductions et une formation Ericksonienne, et une expérience sérieuse d’inductions de show.

Répondre

Une induction concerne souvent la façon dont vous répondez à la personne que vous hypnotisez. Imaginez que vous êtes un professeur de danse. Si vous êtes bon, vous encouragerez les gens quand ils vont bien et vous les corrigerez doucement quand ils ne le sont pas. Ou, si vous et un partenaire faites de la danse improvisée, vous utiliserez la façon dont ils bougent pour que quelque chose de bien se produise. Il en va de même pour les inductions. Voici quelques suggestions.

  1. Donnez à la personne que vous hypnotisez une rétroaction positive lorsqu'elle fait quelque chose de bien ("Bien. C'est vrai." Etc.)
  2. Utilisez tout ce qui arrive et utilisez-le pour conduire à une transe plus profonde (être utilisationnel »)
  3. Guidez-les doucement avec des instructions verbales et non verbales (vous dirigez = leading !)

 

Si vous faites une erreur, c'est très bien. Vous pouvez faire toutes sortes d'erreurs et réussir votre induction. Répondre à une personne plutôt que de lui dicter vous donne une grande flexibilité quant à la façon de procéder.

 

# 3: Un manque de confiance montré par l'hypnotiseur

Si vous êtes danseur et que vous n'êtes pas sûr de votre position, votre partenaire de danse ne sera pas sûr de la leur. L'hypnose est comme la danse de cette façon.

Maintenant, imaginez que vous désamorcez une bombe et que la personne qui vous en parle dit: «Je pense que vous êtes censé couper le fil vert. Peut-être. Je ne sais pas. Je suppose." Quelle est la probabilité que vous suiviez les instructions?

Bien sûr, hypnotiser quelqu'un n'est pas littéralement danser ou désamorcer une bombe. Et cela peut être accompli sans que l'hypnotiseur ait confiance et sans que la personne hypnotisée soit disposée à suivre toutes les instructions. Mais si vous n'êtes pas confiant, il peut être judicieux au moins de paraître et d'agir calmement et confiant - même lorsque les choses ne se passent pas comme vous l'attendez.

Voici trois conseils.

  1. Pratiquez et familiarisez-vous avec quelques inductions.
  2. Échouer délibérément plusieurs fois (ou au moins essayer de le faire).
  3. Visualisez le résultat souhaité (l’intention positive)

 

Evidemment, la pratique a tendance à vous donner confiance. Échouer à plusieurs reprises le fait aussi. Si vous essayez délibérément de mal faire lors d'une induction, l'une des deux choses se produira probablement. La première est que l'induction pourrait encore fonctionner. Cela peut vous donner l'assurance que vous n'avez pas besoin d'être parfait pour réussir. L'autre possibilité est que vous verrez que ne pas hypnotiser quelqu'un n'est pas la fin du monde.

Et la plupart des gens, lorsqu'ils s'inquiètent de quelque chose, passent beaucoup de temps à visualiser et à réfléchir à ce qui pourrait mal tourner. Lorsque vous êtes assis avec quelqu'un que vous êtes sur le point d'hypnotiser, assurez-vous d' imaginer ce que vous voulez à la place. Quand ils font quelque chose qui semble aller dans la direction que vous imaginez, faites-leur savoir qu'ils vont bien!

 

Voilà ce que mon expérience m’a montré.... et vous ?

Hypnotiquement votre

Aurélien

>>//Se former aux inductions rapides et instantanées en ligne>>//

>>//Se former aux inductions rapides et instantanées en présentielle>>//

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.